Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup(s) de pouce

Forum savoir-vivrefleur.jpgsuspen1.jpg

Rechercher

28 février 2005 1 28 /02 /février /2005 23:00
Le Tao est un mot, qui peut être traduit par la Voie. Mais il ne faut pas chercher à donner une définition plus précise. En fait, le Tao est le vide, le plein, le tout, le rien. C'est quelque chose qui habite chaque être, chaque chose, on peut ainsi parler du Tao de l'eau, des rochers, des montagnes, des fleurs, des animaux, de l'Homme, etc.
Pour parvenir à approcher le Tao, il faut des années, en ayant conscience qu'il est en nous, en chaque être, en chaque chose. Nous faisons partie d'un tout, que d'aucun appelle le Grand Tao. L'observation de la nature est le moyen le plus sûr d'y parvenir.

Lao Tseu.

On ne peut parler du Tao sans évoquer le 'vieux sage'. Le Tao Te King est une référence, un livre d'étude sans fin, à condition de ne pas considérer ces 81 pages comme une énumération de poncifs, mais plutôt comme une mine de réponses à toutes les questions et problèmes que nous avons à résoudre au jour le jour. Nos attitudes, nos réflexes, nos choix, tout y trouve une explication, et surtout les conséquences deviennent claires.
Le Tao est un guide pour toutes sortes de choses. Je me dois d'être clair: il ne s'agit pas d'une secte, d'une religion, ( taoïsme ) et il n'est pas question de convertir quelqu'un. Comme l'a dit un sage, "qu'importe le nom de l'âne sur lequel nous gravissons la montagne, pourvu que l'on atteigne le sommet".

Tchouang Tseu

Un jour, Intelligence se rendit jusqu'au mont d'Indistinction et y trouva Non-agir. Intelligence demanda à celui-ci:
- J'ai des questions à vous poser. Pour connaître le Tao, comment dois-je penser ? Pour être en accord avec le Tao, comment dois-je agir ? Et pour le saisir, quel chemin suivre et d'où partir ?
Comme Non-agir ne donna aucune réponse, Intelligence rebroussa chemin, grimpa la colline du Vide et y rencontra l'Ecervelé pour lui poser les mêmes questions.
- Je le sais, je vais vous le dire, dit l'Ecervelé.
Mais, en voulant parler, l'Ecervelé oublia ce qu'il avait à dire. Alors Intelligence se rendit au Palais de l'Empereur jaune. Et celui-ci répondit à ses trois questions.
- Tu ne peux connaître le Tao si tu tourmentes ton esprit de pensées et de réflexions incessantes. Tu ne peux t'unir au Tao si tu vis dans l'agitation. Et tu ne peux saisir le Tao si tu te conformes à des lois rigides.
- Oui, maintenant je le sais. Mais les deux autres ne le savent pas. Alors sont-ils dans l'erreur ?
- Au contraire, c'est Non-agir qui est dans le vrai car son être sans paroles appréhende le Tao. L'Ecervelé l'approche de près car son être de parole est sans mots. Et nous, nous n'y approchons pas lorsque nous savons en parler. Pratique et enseigne sans paroles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Master Tao - dans Tao Te King
commenter cet article

commentaires

ornit 10/09/2007 10:29

Oui, mais aussi au détachement...Cela fait suite à " Moi seul je suis calme : mes affections n'ont pas encore germé. "Pas encore, ou ne germent plus ? : " Celui qui se livre au Tao diminue chaque jour ses passions. Il les diminue et les diminue sans cesse judqu'à ce qu'il soit arrivé au non-agir.

Jean Louis 31/08/2007 08:22

Il est difficile de se faire une idée d'ensemble du Tao-te-King. Les propositions ne se raccordent pas toujours. Il est donc difficile de comprendre le non-agir.J'entrevois, depuis peu, suite à mes réflexions, (voir mon blog) quelque chose d'interessant. On parle de l'acteur, de l'auteur de l'action, du sujet, de l'ego, de celui qui a un but, qui calcule (voir l'autre blog sur le Tao)  etc Au fond, je crois que le "je" est l'acteur pour une action virtuelle (en pensée) ou réelle. Le "je"  n'est finalement qu'une création du logos, rien de plus. C'est la premiere personne dans la phrase, le sujet. Une phrase est une action au sens général. L'entité individuelle n'est qu'un postulat du logos. Le non-agir renvoie au fait qu'on ne s'identifie pas à une personne. Il n'y a pas de je.Laissons donc les interprétations des actes. Là n'est pas la question.Lao-Tseu dit " je suis comme un petit enfant qui n'a pas encore souri à sa mère "

Tao 08/09/2007 07:14

" je suis comme un petit enfant qui n'a pas encore souri à sa mère "Cette phrase m'inspire l'interprétation suivante: Je ne sais encore rien. Lao Tseu donne ici une immense leçon d'humilité.

ANATA 18/07/2005 08:06

Joli site et fort intéressant pour le contenu, je vous invite à créer un lien vers mon site et vice versa.
Merci de votre appréciation. Je réponds bien sur  à votre proposition.
Pour me contacter pour régler cela, n'hésitez pas à utiliser ce lien:

Articles Récents