Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup(s) de pouce

Forum savoir-vivrefleur.jpgsuspen1.jpg

Rechercher

15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 18:52

Grève dans les transports 2007, les usagers pris en otages.

Pris en otages! Je trouve cette expression parfaitement inadéquate, pour ne pas dire inadaptée.
Mais admettons.
Des usagers en otages des grévistes, d'après ce que l'on entend couramment.
Mais la vision du Tao, nous le savons, permet d'ouvrir les perspectives…
Quels sont les intervenants dans cette histoire?
 

1-     les grévistes, bien sur
2-     les entreprises
3-     le gouvernement
4-     les médias
5-     l'Histoire.

Les preneurs d'otages ne sont pas donc uniquement d'un côté?

L'Histoire
d'abord.

Nous devons tenir compte du passé pour construire l'avenir. En effet, le présent, l'espace temporel primordial, est une conséquence d'un passé. L'avenir est la conséquence du présent.
Nous devons donc avoir une vision globale et non exclusive.

Les grévistes.

Ils n'ont pas d'autres solutions. La négociation, on le sait, n'est pas la force de la France. Il s'agit donc là d'une option historique également.

Les entreprises.

Sont entre le marteau et l'enclume. Au jeu de "celui qui pisse le plus loin", elles sont le trottoir d'essai.
Les véritables otages sont peut-être elles?

Le gouvernement.

Autre protagoniste essentiel, il est vu par les grévistes comme un adversaire. Le gouvernement utilise la colère provoquée, la jalousie inhérente à l'Homme, pour pointer du doigt la population "récalcitrante".
Pourtant, le combat est juste, mais est-il mené avec honneur?

Les médias.

Petits bouchons ballottés au gré des flots, ils ne savent plus que penser. A défaut d'avoir été objectifs au début, ils n'arrivent plus à placer correctement le curseur. Comme lors des "révoltes des banlieues", ils gonflent, travestissent, enveniment.

Souvent, ils tentent également de calmer, mais ne sont pas dans le temps.

Nous savons que les actes, pour être justes et efficaces, doivent être fait au bon moment.
Nous n'en sommes pas là, et le conflit s'enlisent.
La sortie doit être honorable pour tous.
Mais le Tao nous apprend que tout cela cessera, car tout cesse. Et qu'un autre conflit renaîtra, parce que c'est ainsi depuis la nuit des temps.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tao - dans Tao Te King
commenter cet article

commentaires

Articles Récents