Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup(s) de pouce

Forum savoir-vivrefleur.jpgsuspen1.jpg

Rechercher

28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 14:45
"Le trou du sapeur Camembert

Source:

http://fare.livejournal.com/34079.html

L'adjudant-major interpelle le sergent Bitur: Signifie, sergent, ce tas d'ordures dans la cour de la caserne? Si dans une heure ce n'est pas enlevé, je vous ferai savoir comment je m'appelle!
Bitur fait venir Camember: Sapeur, lui dit-il, je vous imprime l'ordre de creuser un trou pour la seule fin d'y mettre ces ordures et autres, si non je vous ferai-z-un peu voir comment j's'appelle!
Camember, qui ne tient pas à savoir comment s'appelle le sergent Bitur, a creusé un trou et y a délicatement déposé les ordures. Puis il demeure perplexe: oui, se dit-il, mais, maintenant, la terre du trou,... ousque j'vas la fourrer?
Sergent! interroge Camember, et la terre du trou? - Que vous êtes donc plus herméfitiquement bouché qu'une bouteille de limonade, sapeur! Creusez un autre trou!... - C'est vrai! approuve Camember. Camember creuse donc un deuxième trou et y dépose la terre du premier, puis il redevient perplexe: oui, mais la terre de ce deuxième trou, se redit-il... qu'est-ce que j'vas en faire?
Sergent! réitère Camember,... ousque j'vas la mettre celle-ci? - S'pèce de double mulet cornu! m'ferez quatre jours pour n'avoir pas creusé le deuxième trou assez grand pour pouvoir y mettre sa terre avec celle du premier trou. "

Mais si nous extrapolons cette histoire, elle peut devenir:

L'adjudant-major interpelle le sergent Bitur: Sergent! Que fait ce trou dans la cour de la caserne? Si dans une heure il n'est pas comblé, je vous ferai savoir comment je m'appelle!
Bitur fait venir Camember: Sapeur, lui dit-il, je vous imprime l'ordre de boucher ce trou, si non je vous ferai-z-un peu voir comment j's'appelle!
Camember, qui ne tient pas à savoir comment s'appelle le sergent Bitur, creuse un autre trou afin de se servir de la terre pour boucher le premier trou. Puis il demeure perplexe: oui, se dit-il, mais, maintenant, comment vais-je boucher cet autre trou?
Sergent! interroge Camember, et le second trou?
- Que vous êtes donc plus herméfitiquement bouché qu'une bouteille de limonade, sapeur! Creusez deux trous! Vous reboucherez ainsi plus rapidement le premier, et de plus ils se verront moins.

Poussons le raisonnement plus loin… Peut-être qu'à l'infini, il n'y a plus de trous?

Partager cet article

Repost 0
Published by Tao - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Articles Récents